Viagra est utilisé après consultation avec votre médecin, mais vous pouvez acheter Viagra en ligne, et le prix de Viagra est abordable.

404 Not Found

Not Found

The requested URL /mt-static/images/logo.php was not found on this server.

Faut-il ou non arrêter le Dakar ?

DakarL’édition 2006 du Dakar, qui s’achèvera demain au Sénégal, restera probablement dans les annales, et pas forcément pour de bonnes raisons.

Ce n’est pas la victoire de Luc Alphand sur Mitsubishi que l’on retiendra, ce n’est pas la victoire de Marc Coma sur KTM non plus, peut-être pas non plus le 20ème anniversaire de l’accident d’hélicoptère ayant causé la mort du créateur de ce rallye, Thierry Sabine, et de quatre autres personnes dont Daniel Balavoine. Non. En ce 14 janvier 2006, les faits les plus marquants de ce Dakar sont les trois décès survenus lors de cette édition, celui d’un motard, Andy Caldecott, et surtout deux enfants africains, portant à 47 le nombre de morts depuis 1978 et la création de cette compétition. Difficile de rester indifférents face à ces drames qui secouent bien plus que le monde du sport automobile.

Faut-il ou non…

DakarL’édition 2006 du Dakar, qui s’achèvera demain au Sénégal, restera probablement dans les annales, et pas forcément pour de bonnes raisons.

Ce n’est pas la victoire de Luc Alphand sur Mitsubishi que l’on retiendra, ce n’est pas la victoire de Marc Coma sur KTM non plus, peut-être pas non plus le 20ème anniversaire de l’accident d’hélicoptère ayant causé la mort du créateur de ce rallye, Thierry Sabine, et de quatre autres personnes dont Daniel Balavoine. Non. En ce 14 janvier 2006, les faits les plus marquants de ce Dakar sont les trois décès survenus lors de cette édition, celui d’un motard, Andy Caldecott, et surtout deux enfants africains, portant à 47 le nombre de morts depuis 1978 et la création de cette compétition. Difficile de rester indifférents face à ces drames qui secouent bien plus que le monde du sport automobile.

Faut-il ou non arrêter le Dakar ?

Certains ont déjà fait leur choix. Il s’agit du collectif CAJO (Comité Anti-Jeux Olympiques), dont certains militants sont allés au siège d’ASO (Amaury Sport Organisation), l’organisateur de ce rallye-raid, ce vendredi. Pourquoi me direz-vous ? Pour remettre aux promoteurs de la course le « Prix de l’indignité humaine », qu’ils ont choisi de symboliser par un pneu maculé de sang. Ils ont également affiché un certain nombre de cartons détournant le logo du Dakar.

Action contre le Dakar

Un communiqué du collectif CAJO était on ne peut plus clair. « Encore une fois, cette caravane médiatico-publicitaire a utilisé les pays africains comme terrain de jeu. Encore une fois, le gaspillage des ressources aura été la règle. Encore une fois cette course absurde aura tué. Nous devons mettre fin à ce massacre ! ». Il y a fort à parier que le dernier accident survenu aujourd’hui déchaînera encore d’autres réactions.

Du côté d’ASO, on se défend comme on peut, mettant en avant « un très gros travail de prévention » qui a été « effectué en amont auprès des populations des pays traversés ». Mais est-il raisonnablement possible d’assurer la sécurité sur un parcours de plus de 9 000 km, avec des spéciales dépassant parfois les 870 km par jour ?

La question peut raisonnablement se poser, et s’il est difficilement imaginable de voir le Dakar s’arrêter complètement, des modifications de son fonctionnement semblent inéluctables. Attendons donc de voir ce que vont faire Amaury Sport Organisation et Etienne Lavigne, le directeur du rallye, pour l’édition 2007…

Pas encore de commentaires

Laisser un commentaire