Viagra est utilisé après consultation avec votre médecin, mais vous pouvez acheter Viagra en ligne, et le prix de Viagra est abordable.

404 Not Found

Not Found

The requested URL /mt-static/images/logo.php was not found on this server.

Ils sont fous ces américains…

Après avoir lu une petite brève dans le magasine gratuit Sport, j’ai voulu en savoir plus sur l’histoire de Robert Holloway, ex-principal d’un collège de Lorain, dans le nord-est de l’Ohio.

Tout commence avec un petit pari entre trois collégiens de 14 ans et le principal du collège. Celui-ci s’était engagé à payer 15 $ à chacun des trois enfants, et à leur embrasser 50 fois les pieds si les enseignants perdaient un match de volley-ball contre les élèves. A la surprise générale, les collégiens l’ont emporté, et Robert Holloway a ensuite honoré son pari, donnant à chacun des élèves la somme promise, puis embrassant 50 fois les pieds d’un premier élève dans la bibliothèque, puis ceux des deux autres dans le gymnase…

Moi ça m’aurait plutôt fait marrer ça, mais voilà, c’était sans compter les facheuses habitudes de nos voisins d’outre-atlantique à éxagérer certaines situations. Le principal a donc été accusé d’avoir fait des avances sexuelles aux élèves, et a donc été suspendu avant de décider lui-même de quitter son poste. Les élèves ont pourtant déclaré que Robert Holloway n’avait vraiment pas l’air d’aimer ça, mais voilà, l’affaire avait déjà fait scandale dans la paroisse de Saint Anthony, représentée par le révérent West, qui s’était avoué bien soulagé du départ du principal.

Tout ça pour un simple pari… Peut-être que ça donnera des idées à notre star nationale fan des américains…

Pour en savoir plus sur cette histoire, voir ici.

4 commentaires sur “Ils sont fous ces américains…”

  1. valentine 29 avr 2006 at 10:26 #

    Si on peut plus prendre son pied!!!

  2. Zippy 29 avr 2006 at 18:59 #

    Faut dire il était au pied du mur ;

  3. l-tz 30 avr 2006 at 1:47 #

    Tout ça pour finir avec une mise à pied ;-)

  4. Zippy 30 avr 2006 at 12:05 #

    et de lui mettre le pied à l’étrier

Laisser un commentaire