Viagra est utilisé après consultation avec votre médecin, mais vous pouvez acheter Viagra en ligne, et le prix de Viagra est abordable.

404 Not Found

Not Found

The requested URL /mt-static/images/logo.php was not found on this server.

Une sale journée !

Mon voisin s’appelle Zack, c’est un mec génial, un musicien au talent inégalé, extrêmement sympathique et unanimement apprécié par tous ceux qui le connaissent et l’admirent. Il sert d’exemple à des millions d’enfants qui voudraient, comme lui, exercer un métier qui soit également leur passion. Aujourd’hui était un grand jour pour Zack, il allait jouer le dernier récital de sa vie, durant le gala qui achevait un mois de concerts réguliers, et couronnement de 18 ans d’une carrière magnifique.

Pour venir au concert, Zack a emprunté le métro. Manque de chance, un incident bloqua la ligne entre deux stations pendant 15 minutes, de quoi énerver n’importe quel chlostrophobe, comme l’était justement Zack. Il lui fallu de grands efforts pour réussir à se calmer lorsque la rame repartit. Pendant ce laps de temps et sans qu’il le remarque, un pickpocket lui avait volé son portefeuille. Arrivé à son terminus, il fut contrôlé par des agents de la RATP qui lui ont infligé une amende, ne voulant pas croire la version du vol de portefeuille et donc de sa carte orange. Zack décida d’accepter sans broncher ce contre-temps, se concentrant sur son but, à savoir réussir son dernier concert.

A la sortie du métro, il fut bousculé par trois jeunes gens qui faisaient la course. Le choc ayant propulsé l’un d’entre eux à terre, ils se mirent tous trois à insulter le pauvre Zack qui n’avait rien demandé à personne. Preuve d’intelligence, le musicien décida de poursuivre sa route sans tenir compte des remarques insultantes des trois garçons. Il regretta ensuite de ne pas avoir emmené son parapluie, car l’averse qui suivi quelques minutes après l’avait trempé jusqu’aux os. Pendant ce temps, il s’aperçut que les trois jeunes gens le suivaient toujours à distance respectable, multipliant les quolibets et autres mots désobligeants à son encontre. Peu importe, Zack ne s’en laissera pas compter, pas aujourd’hui !

Mais voilà, ce n’était décidément pas son jour. Quelques mètres avant l’arrivée à l’Opéra, Zack fut bousculé sur le trottoir et se tordit violemment la cheville. Rien d’insurmontable pour un musicien, surtout un violoniste comme lui. Il n’était pas question d’annuler ce concert si important pour lui, même si le sort semblait s’acharner contre lui. Une fois à l’intérieur, il s’installa à sa place de premier violon, conscient de l’importance que pouvait avoir sa prestation de ce soir. Le seul ennui, c’est qu’il n’était pas seul ce soir. Il y avait dix autres violonistes à ses côtés, avec qui il se produisait régulièrement, et onze violoncellistes avec qui il avait déjà joué en 1998 et en 2000. ll y en avait un parmi eux qui se montra dès le départ très agressif envers Zack. Ce dernier fit preuve d’un calme olympien, se rappelant qu’il n’avait pas le droit de s’énerver ce soir, pas pour son dernier récital.

Moins de 10 minutes après le début du concert, il avait déjà charmé toute l’assistance, notamment suite à un solo impressionnant de virtuosité, de talent et de culot. Durant tout le concert, le violoncelliste à ses côtés, Matteo, ne cessait de l’insulter, d’essayer de le perturber pour gâcher la dernière image que Zack laissera de lui. Zack commençait a avoir de plus en plus de mal à le supporter, l’accumulation de petits désagréments devenant de plus en plus difficile à assumer. Mais il ne craquerait pas, pas ce soir.

Malgré le comportement inadmissible du violoncelliste en question, Zack a continué le concert, qui s’est extrêmement bien passé pendant plus d’une heure et demie. Il ne restait maintenant plus que 10 minutes avant que Zack ne termine sa carrière, recevant l’archer d’or de meilleur musicien du festival. C’est à ce moment-là, alors que Zack n’était pas en train de jouer, que Matteo décida de taper dans l’archet de Zack pour continuer ses manoeuvres de destabilisation. Excédé, Zack le regarda et lui demanda d’arrêter, que s’il voulait tant son archet, il pourrait le lui donner à la fin du concert. Matteo ajouta quelques mots, probablement les plus insultants de la soirée, et, à la surprise générale, Zack se retourna pour écraser son violon sur la tête de Matteo, face à des millions de personnes, remettant ainsi en question toutes les éloges que le public lui faisait depuis des années.

Ce geste est incompréhensible pour les millions de spectateurs ayant assisté au concert, et n’ayant comme information que les dernières minutes de son concert… Mais voilà, la vie est beaucoup plus compliquée que cela, et il est impossible de juger cette action sans connaître tous les détails de ce qui s’est passé durant cette soirée, sans savoir ce qui s’est dit exactement, et ça malheureusement, il n’y en a que deux qui peuvent le savoir, Zack et Matteo… Zack s’expliquera, mais il a bien compris qu’il ne sert à rien de donner tous les détails, c’est inutile et bien trop long à expliquer. Digne, il assume son geste, et pour moi, il restera toujours mon voisin, un mec génial qui a un talent immense et inégalé et je l’admirerai toujours autant ! Merci pour tout et pour m’avoir fait rêver pendant si longtemps !!

16 commentaires sur “Une sale journée !”

  1. roycod 12 juil 2006 at 21:13 #

    C’est marrant ça me rappelle quelque chose !

    Belle plume et belle histoire ;-)

  2. ShandowK 12 juil 2006 at 21:26 #

    Zack est passé sur canal +, et nous a un peu expliquer ce qui s’était passé. En tout cas il ne regrette pas, mais explique bien que son geste n’est pas à faire, et il s’excuse avant tout auprès des enfants, qui l’admirent plus que tout.

    "Zack on t’aime" dit le public

  3. Jean-Hubert 12 juil 2006 at 21:52 #

    C’est pas Zack de "Sauvé par le gong", non ?
    ;)

  4. missJulie 12 juil 2006 at 22:37 #

    C’est bien vu cette transposition!!et Zack si il avait pu jouer de la contrebasse ça aurait été encore mieux!!! :-))kisses
    missJulie

  5. Tippie 12 juil 2006 at 23:15 #

    Bien vu ! :o)
    Trop fort.

    Et super commentaire de ShandowK :o)

  6. l-tz 12 juil 2006 at 23:27 #

    > roycod : ça te rappelle qqch ? Je vois pas de quoi tu parles… ;-)

    > ShandowK : on est bien d’accord, Zack, c’est toi le meilleur !!

    > Jean-Hubert : presque…

    > MissJulie : bien vu !

    > Tippie : ;-)

  7. Olivier 13 juil 2006 at 0:00 #

    Ouais franchement nickel le parallèle ! J’aime beaucoup.
    Moi, le Zack, je l’aime beaucoup. Que même, je l’aimerais toujours !

  8. Ben 13 juil 2006 at 0:08 #

    Quelques soient les raisons (bonnes ou mauvaises), quelque soit l’impact que cela ait pu avoir, je trouve le tapage autour de cette affaire bien disproportionné au coup de boule :)

  9. Dan 13 juil 2006 at 7:59 #

    bon parallèle, bonne analyse ! moi aussi j’aime bien Z !!!

  10. greg 13 juil 2006 at 9:03 #

    Ouais, une bien sale journée pour le pauvre Zack et son orchestre !
    Belle plume mister en tous cas !
    Et ce dej, on l’a prévu quand alors ?

  11. Pem 13 juil 2006 at 9:56 #

    Dis moi, cela ne doit pas être facile tous les soirs avec un voisin violoniste…
    Ma foi, cela aurait pu être pire si ton Zack avait été fouchtebouleur…

  12. valentine 13 juil 2006 at 10:25 #

    On appelle cela une parodie!

  13. l-tz 13 juil 2006 at 10:46 #

    > Olivier : a force d’aimer tout le monde tu vas finir par te transformer en bisounours… ;-)

    > Ben : tu dois confondre avec une autre histoire, quasiment personne n’a parlé de Zack…

    > Dan : merci ;-)

    > Greg : faut qu’on se choisisse une date pour ce déjeuner, effectivement…

    > Pem : Je n’ose même pas imaginer… ;-)

    > Valentine : t’es sûre ?

  14. Julien 13 juil 2006 at 22:24 #

    Toute ressemblance avec des personnages existants serait, comme on dit, fortuite… ;)

  15. Joëlle 16 juil 2006 at 1:52 #

    Non je ne suis pas d’accord.
    Autant le geste de violence se comprend. On a tous des moments où on "pète un cable"

    Autant ne pas regretter est à mon sens assez inadmissible et enlève toute valeur aux excuses…

    Ne pas comprendre que la violence n’est pas une solution, même quand on y cède montre que l’on n’a pas beaucoup de sagesse.

    Jo

  16. David Castéra 18 juil 2006 at 13:24 #

    Quel abruti ce Zack !!! Il n’avit qu’à pas embaucher un violoncelliste italien.

Laisser un commentaire