Viagra est utilisé après consultation avec votre médecin, mais vous pouvez acheter Viagra en ligne, et le prix de Viagra est abordable.

404 Not Found

Not Found

The requested URL /mt-static/images/logo.php was not found on this server.

Un sacré engin entre les jambes…

…c’est quelque chose qui fait rêver de nombreux garçons / hommes. Et bien moi, je peux vous dire aujourd’hui qu’avoir un vrai monstre entre les cuisses, ça vous change la vie. Le regard des autres est différent, surtout celui des femmes, qui sont nombreuses à rêver de pouvoir enfourcher ce symbole de virilité. La première fois était un peu hésitante, tout en douceur, sans aller trop vite et avec de nombreux à-coups maladroits et pas toujours agréables. Mais le plaisir était là, c’est indéniable. Quelques accélérations avaient alors suffit pour me satisfaire amplement. Puis, comme on dit dans ces cas-là, la pause s’impose.

Un petit passage du côté de mon ancien club de foot où j’ai retrouvé quelques ex-partenaires, qui m’ont accueillit avec des réflexions tout aussi surprenantes que flatteuses pour mon ego de mâle macho. « T’as une sacré b****e », ou encore « Sacré engin, j’en aimerai bien une comme ça moi aussi », mais aussi « Avec un truc comme ça, tu dois bien te faire plaisir » et pour finir « Un engin comme ça, ça doit être génial avec les filles ». J’ai souri, flatté, puis décidé que la pause avait assez duré, l’heure de la deuxième manche avait sonné.

Et cette fois-ci, tout fut plus facile, plus naturel. Le geste était plus fluide, plus doux, et le plaisir décuplé. Les accélérations se sont multipliées, atteignant parfois des vitesses impossibles à maintenir plus de quelques secondes. Quand la dernière accélération est arrivée, mes sensations étaient à leur paroxisme, à tel point que le mal de tête commencait à se faire sentir. Le plaisir était intense, puis j’ai ralenti légèrement, avant de m’arrêter définitivement.

Décidément, j’ai adoré cette balade sur la moto de mon père… ;-)

14 commentaires sur “Un sacré engin entre les jambes…”

  1. val 7 oct 2006 at 20:22 #

    frimeur, mais je t’aime quand même
    bizzzz

  2. roycod 7 oct 2006 at 21:00 #

    On y a même pas cru !

    Quoique… ;-)

  3. osmany 8 oct 2006 at 0:32 #

    dès la première ligne je me suis dit : "il y a anaconda sous gravillon"…

  4. Fabienous 8 oct 2006 at 9:27 #

    Ha bon c’était qu’une moto… même pas drôle ;-(

  5. Denis 8 oct 2006 at 11:38 #

    sacré farceur, on s’en doutais avant la fin.

  6. Frenchmat 8 oct 2006 at 13:49 #

    Hé hé !
    Et ta monture c’est cambrée, euh… cabrée ?
    En effet, belle cylindrée ;-)

  7. l-tz 9 oct 2006 at 0:14 #

    > val : merci ;-)

    > roycod : quoique…

    > osmany : et quel gravillon ;-)

    > Fabienous : oui, désolé de te décevoir…

    > Denis : mince, j’ai raté mon effet…

    > Frenchmat : elle est tout simplement géniale !

  8. sasa 9 oct 2006 at 10:18 #

    Snif, quelle fausse joie :)

  9. greg 9 oct 2006 at 10:33 #

    Ca y est tu es passé à l’acte ! Cool, tu vas voir ca change la vie :-)
    Et bravo pour le billet !

  10. l-tz 9 oct 2006 at 19:30 #

    > sasa : désolé de te décevoir ;-)

    > greg : la moto appartient à mon père, mais j’ai effectivement acheté un scooter, et j’en profite, c’est génial !

  11. Ben 10 oct 2006 at 12:33 #

    Je ne pensais pas que tu en avais une aussi grosse :)

  12. monarchi 10 oct 2006 at 13:11 #

    J’ai tapé sexe et je me suis retrouvé là, c’est qu’il y a du vrai quand même!

  13. l-tz 11 oct 2006 at 11:32 #

    > Ben : comme quoi ;-)

    > Monarchi : héhé

  14. bv 12 oct 2006 at 3:55 #

    bien vu, j’y ai cru. ca sent encore le caoutchouc…

Laisser un commentaire