Viagra est utilisé après consultation avec votre médecin, mais vous pouvez acheter Viagra en ligne, et le prix de Viagra est abordable.

404 Not Found

Not Found

The requested URL /mt-static/images/logo.php was not found on this server.

Second Life pour les Nuls

Second Life« Second Life, c’est génial » ; « Second Life est un simple jeu pour ados » ; « Second Life est une révolution » ; « Second Life ne sert à rien » ; « On peut gagner plein d’argent sur Second Life » ; « Second Life, c’est l’avenir du web ». Bref, on entend de tout sur cet univers virtuel. Et j’en vois de plus en plus parler autour de moi. Que ce soit chez Sandrine, David, Fred Cavazza ou encore chez Guim, chacun y va de son petit laïus sur le sujet.

Jusqu’à maintenant, j’avoue ne pas m’être intéressé du tout au sujet, mais à force, faut bien évoluer. Donc il paraît que Second Life est un univers virtuel qui marche plutôt bien. Selon les statistiques officielles (téléchargez le rapport ici), il y aurait exactement 3 117 287 inscrits ce qui représente 1 974 607 personnes « uniques » à la fin du mois de janvier 2007. Et oui, certaines personnes peuvent s’inscrire plusieurs fois, ou s’inscrire pour se connecter une fois et ne plus jamais revenir. Ces gens-là ne sont pas comptabilisés dans le deuxième chiffre. Sur ce total, il paraît qu’il y aurait 12,7 % de français… Au total, tous ces personnages virtuels auraient passé plus de 10 millions d’heures dans cet univers, effectué des transactions à hauteur de 6 milliards de Linden dollars (1$ US = 250 Linden $), le tout uniquement pour le mois de janvier et réparti sur une surface virtuelle de 360 km².

En voilà des chiffres impressionnants. Mais tout ça ne répond pas à la question principale que je me pose : « A quoi ça sert ? ». Fred Cavazza a essayé d’y répondre de fort belle manière sur son blog. Ce que j’en retiens, c’est qu’au final, Second Life c’est un peu comme les blogs, on peut y trouver quasiment tout ce qu’on y cherche, des amis, des rencontres, de la célébrité, des loisirs, du charme, et pour quelques rares précurseurs / talents, de l’argent.

Le point intéressant est la possibilité qu’ont des marques de s’y afficher. BNP Paribas est d’ailleurs précurseur en la matière, via son centre de veille technologique, L’Atelier, qui a annoncé son installation dans Second Life dans sa carte de voeux 2007. Je serai curieux de voir les avantages que peut procurer ce genre d’actions, ainsi que ses retombées. Maintenant, pour une marque qui vise les hommes (58,89 % des inscrits), de 25 à 34 ans (38,78 % du total) et plutôt fans des nouvelles technologies (les early adopters), l’idée peut être pertinente, à condition de savoir comment le faire, et d’être accompagné par des spécialistes du secteur. Dans mon domaine du sport, j’ai cru comprendre qu’adidas s’y était déjà lancé. A suivre…

Bref, au final, je n’en sais pas beaucoup sur cet univers, sur lequel je n’ai encore jamais mis les pieds. J’ai voulu essayer via les visites guidées de Fred, mais je m’y suis inscrit trop tard, ce sera peut-être pour une autre fois. Pour l’instant, je me contente de me renseigner. On verra si un jour le besoin de découvrir SL se fait irrésistible. Si ça vous intéresse, sachez qu’on trouve plein de choses intéressantes sur le blog officiel, mais également sur un blog francophone de référence, SLObserver.

Si de votre côté vous en savez plus, n’hésitez pas à me faire signe, car j’avoue être assez intrigué par Second Life, même si je n’ai pas encore décidé de m’y mettre. Mais je suis sûr que, vu le temps que cela risque de prendre, j’en connais une à qui ça ne plaira sûrement pas… Quoi que, une découverte de ce monde virtuel pour la Saint-Valentin, ça pourrait être sympa, non ?

6 commentaires sur “Second Life pour les Nuls”

  1. bv 13 fév 2007 at 6:24 #

    Merci pour ton point sur le sujet qui m’asticotait moi aussi depuis un moment.
    J’avoue que ton avis me rassure car je ne suis moi non plus pas tres attire par l’experience et ai l’impression d’un gros train qui passe a cote dans lequel je n’ai pas tres envie de sauter…
    Probablement incontournable sur un point mktg pour des audiences ciblees oui. Sur un point personnel, je ne vois pas bien. Mais peut-etre faut-il y plonger pour ne plus s’en passer?
    A suivre.

  2. Patrick 13 fév 2007 at 8:07 #

    Je me suis aussi intéressé à SL y a quelques temps. Mais déjà que j’ai pas assez de temps dans ma vie réelle je ne pense pas aller passer du temps dans une "seconde vie" virtuelle. Enfin, on verra bien avec le temps.

  3. David Castéra 13 fév 2007 at 8:54 #

    le mieux étant de venir voir soit même…

    Toutefois je t’invite à venir me lire de temps en temps, j’y passe pas mal de temps en ce moment.

    Sinion sure SL je suis Emmen Tal.

    A bientot

  4. l-tz 13 fév 2007 at 9:16 #

    > bv : je me suis dit qu’une petite visite guidée me permettrait d’en savoir plus, mais pour le moment je n’ai pas le courage d’y aller seul… On verra…

    > Patrick : le temps… tout le monde en manque on dirait ;-)

    > David : Je te lis déjà David, peut-être pas tous les jours, mais je viens de temps en temps… Si jamais je me connecte, je note ton pseudo !

  5. crazy_snake 26 fév 2007 at 23:15 #

    "Je serai curieux de voir les avantages que peut procurer ce genre d’actions, ainsi que ses retombées. "

    C’est avant tout de l’expérimentation, pour l’instant, les marques francaises sont assez frileuses à s’y lancer. L’avantage avec une structure comme celle de l’Atelier, c’est qu’ils peuvent se lancer à titre de pilote avec un retour d’expérience pour un grand groupe derrière… et puis faire une carte de voeux sur second life, c’est plutôt high tech.

  6. Maxime Jobin - Blogue d'opinions et de passions 4 juil 2007 at 22:44 #

    Second Life, pas si gratuit que ça

    En réalité, à moins de posséder une connexion internet illimitée, le jeu peut rapidement devenir une grande source de dépenses.

Laisser un commentaire