Viagra est utilisé après consultation avec votre médecin, mais vous pouvez acheter Viagra en ligne, et le prix de Viagra est abordable.

404 Not Found

Not Found

The requested URL /mt-static/images/logo.php was not found on this server.

Parce que la vie continue…

Il y a des périodes un peu plus difficiles que les autres. Il y a des périodes où tout semble partir en vrille, dans sa vie perso et dans celle de ses proches. Ce n’est pas facile à vivre, mais il faut faire avec, relever la tête et essayer de penser à autre chose… Bien plus facile à dire qu’à faire…

Il y a un peu plus d’un an, j’écrivais ces quelques lignes par rapport à la situation que vivait un ami proche. Aujourd’hui, c’est à mon tour d’être dans un cas similaire, même si tous les mots ne conviennent pas.

Pas facile d’effacer 6 ans et demi de sa vie, encore moins quand ces 6 ans et demi ont été merveilleux, et que je n’en regrette pas un instant. Mais voilà, arrive un jour où l’amour ne suffit plus, et où nos chemins ont du se séparer. Il s’agit maintenant d’encaisser le choc et repartir de l’avant. Ces quelques lignes en surprendront peut-être certains, d’autres moins. Je ne sais pas encore si elles resteront en ligne très longtemps, on verra. J’avais juste besoin d’écrire, car au final, ce petit espace me sert quand même de défouloir, quoi qu’on en dise.

C’est juste qu’après exactement trois semaines, je me rends compte que c’est toujours aussi dur. Je me rends compte que je n’arrive toujours pas à dormir, au point que je me retrouve à trainer sur les blogs à 4 heures et demie du matin alors que mon réveil doit sonner dans moins de 2 heures. Je me rends compte que ça devient de plus en plus dur de tenir, physiquement et nerveusement. Je me rends compte qu’il m’arrive de craquer, pour pas grand chose, juste parce que la personne assise à côté de moi en conférence porte le parfum que je lui avais offert. Je me rends compte que mes sentiments n’ont pas changé, mais que cette séparation est peut-être une bonne chose à long terme (j’essaye de m’en convaincre en tous cas). Je me rends compte que cette séparation a de fortes chances d’être définitive, ce qui est dur à avaler quand tu es persuadé d’avoir trouvé LA femme, celle avec qui tu veux partager la fin de ta vie. Et surtout, je me rends compte qu’il n’est pas toujours facile de donner le change, et de faire croire que tout va bien alors que ce n’est pas le cas.

Mais voilà, pour finir sur quelques mots plus optimistes, cette épreuve m’a également montré (si j’avais besoin de me le rappeler) que j’avais des proches qui tenaient à moi, des amis présents et disponibles pour me soutenir, et ça fait un bien fou. Merci à eux, ils se reconnaîtront. Dans le même temps, je m’aperçois aussi que ça pourrait être bien pire. Que j’ai la chance d’être en bonne santé, ainsi que mes proches, et qu’il y a des choses beaucoup plus difficiles à vivre qu’une peine de coeur, même si sur le moment on a l’impression que c’est la fin du monde.

Donc vous l’avez compris :

Il ne me reste plus qu’à le prendre aussi bien que lui… pas gagné…

20 commentaires sur “Parce que la vie continue…”

  1. Fabienous 17 oct 2007 at 6:04 #

    Pas facile en effet d’effacer 6 ans de sa vie!! Je me mets entièrement à ta place, on a tous vécu ce genre de situation, c’est bidon ce que je vais dire mais ça passera, après la douleur s’atténue, il faut aussi du temps pour accepter… Quand on te dit ça tu n’y croiras pas mais sisi
    Allez que dire de plus, je pense à toi

  2. Joëlle 17 oct 2007 at 7:35 #

    Quoi que je dise ça n’effacera pas ton chagrin, mais je suis rassurée de lire que tu es bien entouré pour surmonter tout ça.
    Une grosse bise.

  3. Patrick 17 oct 2007 at 8:22 #

    Y a qu’un remède connu…….le temps !
    Et surtout ne pas rester seul chez soi à déprimer devant son ordinateur, donc je te conseille (vivement) de sortir et de voir du monde, et avec le temps ça passera.

  4. @deline 17 oct 2007 at 8:58 #

    Pas de remède miracle à te proposer non plus… Je suis navrée pour toi… Reste le temps et le soutien de son entourage. C’est un deuil. A toi de trouver le temps nécessaire pour le faire. Une petite pensée pour toi, bises.

  5. Le Tribulateur 17 oct 2007 at 9:30 #


    Bisous mon gars, tiens bon!

  6. Tip' 17 oct 2007 at 9:33 #

    J’ai le coeur serré et comme un noeud dans la gorge en lisant ta note.
    Je me garderai bien de te donner des conseils, chacun fait ‘son deuil’ de son histoire/de sa relation à sa façon et à son rythme.
    Je comprends un peu ta peine, je sais que c’est dur à vivre. Et les premières semaines, on est tellement plus fragile… Courage.

  7. Fanny 17 oct 2007 at 10:18 #

    Encore une fois, Fanny a la solution : tu prends une semaine de vacances et tu te fais tous les épisodes de "How I met your mother" en Vost. je garantis le mieux à la fin de la semaine. garanti ou remboursé même.

  8. Frenchmat 17 oct 2007 at 11:31 #

    Aïe aïe aïe.
    Je ne sais pas quoi dire mais je tenais à laisser un mot : courage.

  9. sasa 17 oct 2007 at 14:18 #

    Plein de pensées pour toi mon grand !

  10. Olivier 17 oct 2007 at 16:47 #

    La vie est faite ‘d’embuches’ qui nous permettent de mieux rebondir!
    Comme d’hab, je respecte ta note personnelle très touchante et t’envoie mes meilleures pensées remplies de courage!

  11. Cyril 17 oct 2007 at 16:52 #

    JE pense que tu vis ce que j’ai vécu il y a un an et demi. JE te comprends, je pense que j’aurais pu écrire ces lignes. Comme toi, momn blog m’a servi d’exutoire. En revanche, je ne te dirais pas que le temps fera passer les choses. je ne dirais rien là dessus.
    Courage…

  12. Evin 17 oct 2007 at 17:13 #

    Hmm … pour l’avoir vécu également il y a un an, et ce après 10 ans de vie commune, je ne peux que comprendre ce qui t’arrive.
    Je ne voulais te dire qu’une seule chose: il ne s’agit pas "d’effacer" 6 ans et demi de ta vie. Mais d’en tirer l’expérience et l’aplomb nécessaires pour te retrouver et ouvrir un regard neuf sur l’avenir.
    Voilà, c’était gratuit, ça ne vaut pas grand-chose.
    La bise Msieur ;o)

  13. l-tz 17 oct 2007 at 18:37 #

    Merci pour ces quelques mots, c’est gentil. Comme vous l’avez quasiment tous dit, je vais m’en remettre, c’est juste une question de temps ! On va essayer d’être un peu plus festif sur ce blog, sinon on va encore chialer…

  14. Ron 18 oct 2007 at 6:08 #

    Je me disais que je trouvais tes jolis yeux un peu plus sombres, la dernière fois. Alors comme je ne connais aucune parole assez réconfortante, pensons au prochain verre que nous prendrons ensembles. Tu sais bien que sur la montagne de connerie que je te raconte pour te faire rire, il y en a toujours une ou deux qui fonctionnent bien.
    Bises
    Ron

  15. tarmine 18 oct 2007 at 9:51 #

    dur, dur!
    le plus pourri, c’est tous les problémes pratiques qui se rajoutent dans ce cas!
    bonne nouvelle route! :)

  16. Mathilde 18 oct 2007 at 11:06 #

    Je t’offre mon leitmotiv de la semaine, tout est toujours compliqué avant d’être simple.
    Aussi dur que ce soit, tu te relèveras et entre temps, on va se payer des tranches de rires, des bandeaux, des poules, des caravanes, de l’eurostar, des restos où JE choisis ce qu’on mange, des mails pour dire rien que des conneries…
    En attendant tout ça, on va être là quoi.
    Des bisous. Gros.

  17. Val 18 oct 2007 at 15:37 #

    parfois ça fait du bien d’ouvrir son coeur, quel que soit le moyen qu’on choisisse pour le faire… je suis à tes cotés, j’ai vécu aussi une rupture, je sais que c’est pas facile, c’est la vie, on s’en remet, doucement, tu es fort, je tiens à toi, énormément…
    bisous

  18. Alice 19 oct 2007 at 21:08 #

    Bonjour !

    J’ai attéri sur votre blog par hasard (lien T. Serfaty).
    J’ai été touché par votre texte : exutoire ?
    Vous devriez voir davantage de monde et passer moins de temps devant l’ordi : rien de tel qu’un vrai regard pour oublier ! Rien de tel qu’un vrai dialogue "en direct".
    L’ordi, les messages, c’est bien mais quand on a le blues, ça ne suffit pas.
    Alors, rapprochez-vous de vos amis, ils sont là pour cela aussi : à plusieurs, la peine est moisn lourde à porter.
    Bon courage : bientôt les jours meilleurs !

  19. Alchy 20 oct 2007 at 18:58 #

    Ce genre d’histoire se vit toujours seul même si au départ l’on est deux. Bon courage…

  20. greg 21 oct 2007 at 22:00 #

    Je me sens nul sur ce coup là car je n’ai pas été beaucoup présent…même si je pense à toi forcément…
    Je ne vais pas m’étaler dans un commentaire mais pour avoir vécu la même chose (7 ans et fiancé), je sais à quel point c’est dur et je suis de tout coeur avec toi !

Laisser un commentaire