Viagra est utilisé après consultation avec votre médecin, mais vous pouvez acheter Viagra en ligne, et le prix de Viagra est abordable.

404 Not Found

Not Found

The requested URL /mt-static/images/logo.php was not found on this server.

Le jour où j’ai dîné avec Florence Foresti

L'Abribus Florence ForestiHier soir, c’était donc la dernière d’Abribus, la pièce de théâtre dans laquelle jouait Florence Foresti, aux côtés de Philippe Elno, qui est également l’auteur de la pièce. Je ne vais pas vous raconter l’histoire, si vous voulez en savoir plus, c’est par . Mais comme je vous l’ai dit, c’était la dernière, donc faudra attendre un passage à la télé pour en profiter également.

Nan, moi ce que je veux vous dire, c’est qu’ils m’ont beaucoup fait rire. Hier soir, j’étais un vrai détecteur à « longueur » dans le spectacle. Si je ne riais pas toutes les 30 secondes, je m’endormais, direct (Barcelona effect). Donc je peux vous dire que la pièce ne part pas tambour battant, que c’est un peu lent au début (les 15 premières minutes), mais qu’après, c’est que du bonheur !  Les répliques sont savoureuses, le duo marche à merveille, la « petite » Florence et le « grand » Philippe. Je mets des guillemets parce que le Philippe en question paraissait immense sur scène, aux côtés de sa partenaire, mais après, au resto, je me suis rendu compte que je ne lui rendais que quelques centimètres.

Ah oui, parce que j’ai oublié de vous dire, mais on a dîné avec Florence Foresti et ses amis ! Ben oui, c’était la dernière, et ils ont choisi le même resto que nous pour leur dîner. J’avoue qu’en fait, ce qui m’a le plus marqué hier soir, ce n’est pas la pièce, mais l’émotion de Florence Foresti à la fin, pendant les remerciements, mais aussi de la voir comme tout le monde, un verre ou une clope à la main, rigoler avec ses proches, raconter des conneries (ça, ça change pas trop), embrasser son homme, etc.

En temps normal, je serai allé faire une petite photo, histoire de marquer le coup. Mais là non. Pas envie de déranger un moment simple, entre amis. Au final, ça m’a juste rappelé que Florence Foresti est une femme comme les autres, avec ce petit truc en plus, un talent inné pour faire rire les gens, certes, mais une femme comme les autres. Et elle a bien le droit à sa tranquillité de temps en temps !

Au fait, je vous ai dit que j’ai passé une bonne soirée ?

Tags: , ,

10 commentaires sur “Le jour où j’ai dîné avec Florence Foresti”

  1. Mathilde 14 mai 2008 at 13:39 #

    Non. T’as passé une bonne soirée ?
    C’était bien cool en tout cas, même si la pièce n’a pas commencé pile à l’heure…

  2. Le Tribulateur 14 mai 2008 at 14:30 #

    Etais-tu bien accompagné au moins ?

  3. Ardalia 14 mai 2008 at 15:33 #

    Ta délicatesse t’honore, mais je n’en suis pas le moins du monde surprise. Et puis c’est cool que tu t’amuses! ;-)

  4. Doume 14 mai 2008 at 15:58 #

    Eric, c’est ainsi, il ya des creux dans la com’..; mais deux fois ce jour c’était pas au programme. La pièce dont tu parles, je l’ai, vraiment par hasard, regardée « en direct » sur france 4 il y a quelques jours et effectivement j’ai trouvé ça pas trop mal, surtout le gars Elno, qui avant ce soir là était un parfait inconnu pour moi… en tous cas, comme c’est finalement à lui qu’en revient le mérite, (auteur) un grand bravo, Florence Foresti c’est un style et il y certaines caricatures qu’elle devrait absolument laisser tomber, tu le lui souffleras, en toute intimité, à la prochaine soirée Baeckeoffe… Hein ! Ciaooo…

  5. M. 14 mai 2008 at 17:16 #

    J’ai vu la pièce il y a un mois et j’avais trouvé ça bien mais pas top (11/20 si je colle à ma référence, plutot 14 si je me maintiens à ce que j’en ai pensé).
    Florence m’a faite hurler de rire… mais en même temps, elle pourrait raconter des blagues carambars que je serai par terre alors bon.
    Par contre, le mec, qui paraissait effectivement assez grand, je l’ai trouvé très moyen. Parfois même à la limite niveau jeu d’acteur.
    Enfin, j’ai pas eu la chance de diner avec eux, et ça joue surement dans le degré de « bonne soirée ». Par contre, y avait Cabrel à la représentation où j’étais.
    Et moi, je hurlais à mes potes « c’est dans la cabane au fong du jarding avec des cailloug » avant de réaliser qu’il s’était calé derrière moi dans la file. j’ai baissé les yeux.

  6. Dan 15 mai 2008 at 7:31 #

    c’est dans ces moments là que je regrette de ne pas être parisienne… vous avez un tel choix de spectacles !!!

  7. val 15 mai 2008 at 12:38 #

    j’imagine que la soirée a due être bonne, c’est vrai que certains cotés de la vie parisienne sont enviables, plein de bisous

  8. L-tz 15 mai 2008 at 16:24 #

    > Mathilde : ah c’était ça ce que tu voulais me dire ??? ;-)

    > JH : très bien !

    > Ardalia : je crois qu’en fait, quoi qu’elle dise elle va réussir à me faire rire, donc c’était assez facile ;-)

    > Doume : je l’invite à la maison et je lui raconterai ;-)

    > M. : héhé, je t’imagine bien chanter ça devant lui… En tous cas, l’acteur avait certainement fait quelques progrès. Il n’était pas exceptionnel, mais pas mauvais non plus, si ce n’est quelques trous de mémoires, mais je pense que l’émotion de la dernière n’était pas pour rien dans tout ça…

    > Dan : c’est vrai que le choix est large, et encore, je n’en profite pas assez, va falloir que j’arrange ça !

    > Val : oui, mais malgré ça, j’adorerai vivre à côté de chez toi ;-)

  9. Christophe Ginisty 15 mai 2008 at 17:55 #

    Jolie note…

Trackbacks/Pingbacks

  1. Personne n’a prévenu le Festival de Cannes ? | PRland - 14 mai 2008

    […] est quelques-uns à aimer tout ce qu’elle fait (voir les notes de Mathilde, Miss Blablabla, Eric L-tz et très prochainement Blü puisque le mobile est partout dans la pièce). Pour le dîner, on a fait […]

Laisser un commentaire