Viagra est utilisé après consultation avec votre médecin, mais vous pouvez acheter Viagra en ligne, et le prix de Viagra est abordable.

Les arbitres nus, ou presque…

C’était cette semaine, en avant-première dans les locaux de Gaumont. Ce sera bientôt sur Canal+ et chez votre marchand de journaux. C’est un strip-tease, mais pas celui auquel on pourrait s’attendre. 77 minutes d’inattendu, d’émotions, d’exclusivités, pendant lesquels les réalisateurs nous font découvrir ce qui a été le quotidien de quelques uns parmi les meilleurs arbitres du monde, réunis lors de l’Euro 2008 qui s’est déroulé en Suisse et en Autriche…

howardwebb

« Kill the Referee », sobrement traduit « Les arbitres » en français (j’y reviendrai), est un film original à plusieurs points de vue. De par son financement tout d’abord, puisqu’il s’agit d’une commande de l’UEFA, soucieux de l’image de ses arbitres, qui a tout de même investi plus de 2 millions d’euros pour la réalisation de ce long métrage, aidé ensuite par La Poste, partenaire des arbitres depuis 2007, pour sa diffusion en France… Original également par son sujet, les arbitres n’étant que très rarement mis en avant comparés aux autres acteurs du monde du football… Original finalement par sa réalisation, car ce sont les réalisateurs de l’émission strip-tease, Yves Hinant, Jean Libon et Delphine Lehericey, qui ont réussi à nous faire partager l’intimité de ces acteurs.

Pour un résumé factuel du film, je vous invite à lire le très bon article de Johann sur le sujet. De mon côté, je vais vous parler du reste, des anecdotes, du pourquoi du comment, de cette expérience un peu particulière vécue grâce à Gaumont avec l’équipe du film. Pour la réalisation de ce film, l’équipe de strip-tease a été contacté seulement quelques mois avant la compétition. Bien que pas forcément attiré par le sujet, ils ont finalement accepté à la condition d’avoir tous les accès et de pouvoir le faire à leur manière… Au final, un film qui a fait débat au sein de l’UEFA pendant plus de 8 mois, l’instance européenne n’étant aujourd’hui toujours pas sûre si ce film est une bonne ou une mauvaise chose pour eux…

C’est un film de foot, mais pour avoir assisté à la projection, je peux vous dire que même des gens qui ne s’intéressent pas du tout à ce sport, voire qui y sont réfractaires, l’ont apprécié ! Pourquoi ? Parce qu’il ne parle pas de foot, non. « Les Arbitres » rassemble des tranches de vie de plusieurs arbitres, mais également de leur entourage. On y voit des gens qui ont peur, qui s’amusent, qui font de leur mieux, qui vivent des moments de joie, de tristesse, le tout sans fioritures. Jean Libon nous expliquait justement que toutes les images tournées quelques semaines avant l’événement étaient bonnes à jeter, les arbitres ayant trop conscience de cette caméra autour d’eux, mais dès que l’Euro a commencé, les choses ont changé. Lorsque l’action qui se passe est très importante pour les personnes filmées, celles-ci oublient les caméras et sont juste elles-même. Avec un rendu qui ne trompe pas. On sent la pression sur les épaules du juge de touche anglais à l’aube de son deuxième match… On sent la déception de l’Espagnol, qui voit son équipe se qualifier pour la finale, et donc l’empêcher d’arbitrer ce match si important pour lui… On sent encore la détermination d’Howard Webb en conférence de presse, bien décidé à ne pas se laisser démonter face aux accusations d’un journaliste Polonais… On sent toujours la complicité des « femmes des arbitres », qui trouvent que la nouvelle couleur bleue des maillots leur va à ravir… Et les exemples sont nombreux…

Sur les 77 minutes du film, il n’y en a que quelques unes qui se passent sur les terrains, et là aussi, on entre dans le domaine de l’intimité des arbitres… Je parle au pluriel, car s’il n’y en a qu’un avec un sifflet, c’est une équipe qui arbitre sur un terrain. Et dans cette équipe, ils se parlent, s’engueulent, se soutiennent, le tout dans l’instant, sous pression, via leurs oreillettes et leurs micros. Et ce film nous fait partager ça puisque les réalisateurs ont pu négocier d’avoir accès aux bandes sons des micros, alors même que les arbitres n’étaient pas au courant qu’ils étaient enregistrés. De quoi voir quelques bons moments, comme les nombreux « cazzo » de l’arbitre italien… Savoureux…

Je crois que ces quelques mots sont suffisants pour vous faire comprendre que, oui, j’ai aimé ce film, et oui encore, je vous invite à le voir. Pour ça, rien de plus simple :

  • Six diffusions sur Canal+, dont la première le 30 septembre à 23h45
  • Le film sera également diffusé à l’occasion des journées de l’arbitrage (du 2 au 5 octobre)
  • 445 000 dvd seront édités et vendus avec l’Equipe Magazine du 31 octobre

Et pour finir, une petite bande annonce :

Tags: , ,

Trackbacks/Pingbacks

  1. Une histoire d’arbitres - Pingoo.com - 11 oct 2009

    [...] : les arbitres s’expliquent, par NicMo. – Striptease se met au foot !, par Trendy Mood. – Les arbitres nus, ou presque, par L-tz. – Interview de Jean Libon (créateur de Strip Tease), par Fred2baro. – Les arbitres, La [...]

Laisser un commentaire