Viagra est utilisé après consultation avec votre médecin, mais vous pouvez acheter Viagra en ligne, et le prix de Viagra est abordable.

404 Not Found

Not Found

The requested URL /mt-static/images/logo.php was not found on this server.

Com-par-ti-men-ter !

J’ai toujours été impressionné par les gens capables de compartimenter leur vie. De mettre complètement de côté un aspect de leur existence, que ce soit temporairement ou définitivement, et ça, juste parce qu’ils l’ont décidé. Un sujet ne leur plaît pas, ce n’est pas grave, on le met dans une boîte, on le range dans une étagère, et on y reviendra peut-être un jour, si on a le temps…

J’hésite entre les qualités nécessaires pour y arriver. Est-ce que c’est une grande force mentale ou juste de la désinvolture ? Je ne sais pas. Toujours est-il que, bordel, j’aimerai bien en être capable ne serait-ce que pendant une quinzaine de jours. J’imagine déjà une boîte pour chacun de mes clients, une boîte pour le notaire, pour l’avocat, pour les banques, pour la copine, pour les nièces, pour la famille, etc.

Désolé, Eric n’est pas accessible pour le moment, il rouvrira votre boîte bientôt… peut-être…

En tant qu’entrepreneur, vie pro et vie perso sont complètement interconnectées, parfois trop… Encore plus maintenant que mon travail exige une disponibilité de plus en plus grande, même le week-end ou les vacances. J’ai beau savoir qu’il faudrait séparer les deux, j’ai du mal à le faire effectivement, et ça se ressent derrière. Je suis plus fatigué, et mon entourage le ressens aussi. Donc aujourd’hui, je rêve de boîtes.

Je pense aussi que l’écrire est une première étape pour le mettre en place. J’ai conscience de cette nécessité de séparer les choses. J’en ai envie, je ne vois donc pas ce qui pourrait m’en empêcher !

8 commentaires sur “Com-par-ti-men-ter !”

  1. cubik 27 sept 2011 at 21:39 #

    tiens, j’ai jamais eu le moindre problème à laisser le bureau et les collègues à leur place, au bureau
    C’est l’inverse que je ne comprends pas, perso

  2. val 28 sept 2011 at 7:11 #

    courage tu es sur la bonne voie, j’en ai plein des boites vides au garage, si tu veux je te les envoie (lol)

  3. H2 Benjamin 28 sept 2011 at 10:01 #

    +1
    Like

    Je pense qu’on a tous de temps en temps des moments où le taff empiète sur la vie perso….
    Perso, je pense que le jour où ça ne sera plus le cas c’est que je n’aurais plus de plaisir à bosser.
    Le tout est de trouver le bon équilibre.
    Courage buddy ;)

  4. LaNe 28 sept 2011 at 10:30 #

    You know what I think… ;)

    (non ce n’est pas de la désinvolture, mais c’est bien pratique parfois de se cacher derrière ça)

  5. L-tz 28 sept 2011 at 10:34 #

    > cubik : tu en as bien de la chance. Après, je suppose qu’avoir sa propre boîte n’aide pas à se détacher complètement, même si certains y arrivent… Mais je m’y ferai ;)

    > Val : mais comment je suis trop preneur de tes boîtes !! Si en plus c’est toi qui les a décorées, je veux ;)

    > Benj : oui, le bon équilibre… je crois que c’est le bon mot… je cherche, je l’aurai un jour, je l’aurai !

    > LaNe : yes, I know…

  6. Ludo 28 sept 2011 at 11:33 #

    Je souffre du même mal que toi mais je pense que c’est inévitable quand on est passionné par ce que l’on fait.
    Comme tu le dis en commentaire, avoir sa propre boîte et surtout les premières années n’aide clairement pas. On pense à tord ou à raison que tout repose sur nous et que si l’on ne taffe pas 20h par jour, 7 jours /7 tout va s’arrêter…

    Dans mon cas, l’erreur vient probablement dès le début d’avoir abordé ma carrière professionnelle comme un sport. La passion et le dépassement de soi même ont dépassé le simple besoin d’obtenir un salaire.

  7. co-l1 28 sept 2011 at 13:55 #

    Je comprends très bien ce que tu peux ressentir.J’ai vecus la même chose, il y a quelques temps.
    C’est difficile de partager les deux quand ton métier est l’une de tes passions, surtout si en plus tu es ton propre patron !
    Mais pour que les personnes qui t’accompagne dans ta vie ne souffre pas (trop) de ton investissement dans ton travail : il faut parfois couper la poire en deux : Bosser jusqu’à 20h voir 21heure en soir de semaine grand max et passer du temps avec les amis, la famille la copine après… Mais complétement (je veux dire par là que la tête dois aussi être avec ces personnes)
    Et puis le weekend et bien pareil, on bosse juste le samedi (ou le dimanche) et on garde un jour complet pour le loisir, les personnes qu’on aime ! Au debut c’est (tres) dure mais après la qualités de vie est meilleurs… Ca permet de ne pas faire souffrir les autres en plus de soit.
    Et de respirer, un autre air ;)

    C’est un conseil que j’ai mis en pratique et pour le moment il me réussit…(pour les vacances 2h max pas plus parce que tu es ton propres patron !) les vacances c’est fait pour se reposer.

  8. nicolas 3 oct 2011 at 13:12 #

    La prise de conscience est la première étape de la réalisation du changement. BRAVO !

Laisser un commentaire