Viagra est utilisé après consultation avec votre médecin, mais vous pouvez acheter Viagra en ligne, et le prix de Viagra est abordable.

404 Not Found

Not Found

The requested URL /mt-static/images/logo.php was not found on this server.

Walk Off The Earth en concert, courrez-y !

Autant vous le dire, je pourrais vous faire un article entier sur le pré-concert, en vous racontant comment j’ai oublié ma place de concert à Bordeaux alors que celui-ci est à Paris, comment la Fnac ne pouvait rien faire pour moi, comment le Bataclan ne pouvait rien faire pour moi et comment il a fallu négocier dur pendant plusieurs dizaines de minutes pour pouvoir décrocher une invitation au concert que j’attendais depuis plus de 4 mois, mais on va plutôt se concentrer sur le concert en lui-même : Walk off the Earth au Bataclan !

walk-off-the-earth-concert-paris

Cover de Somebody that I used to know de Gotye par Walk off the Earth

Petit rappel, pour ceux qui ne connaissent pas, vous pouvez découvrir Walk off the Earth sur leur page Facebook ou via cette vidéo qui les a fait connaître, avec la reprise de la chanson de Gotye, Somebody that I used to Know (150 millions de vues, excusez du peu…). Alors qu’on attendait tous le début du concert avec impatience, on a eu le droit à deux « premières parties ». Pour le coup, on regrettait un peu que le son n’ait pas du tout été réglé pour eux, ce qui empêchait un peu de profiter de la première des deux, un groupe un peu trop survolté pour moi. Puis sont arrivés deux mecs, l’air de rien, avec un micro et une guitare, mais un charisme de malade. Ces deux mecs forment HeyMoonShaker, et sont vraiment bons. Un beatbox, une guitare et deux voix, ils ont mis le Bataclan debout en quelques minutes…

HeyMoonShaker au Bataclan, 2 avril 2013

HeyMoonShaker au Bataclan, 2 avril 2013

Mais revenons sur le sujet principal de l’article, Walk off the Earth. Que vous connaissiez ou pas leur univers, le concert vaut le coup d’oeil (et d’oreille). Du début à la fin, on n’a pas vu le temps passer, ce sont des vraies bêtes de scène. Ils jouent tous plusieurs instruments et n’arrêtent pas de bouger, de changer de place, d’instruments, mais également de musiciens. Des trompettes sortent de nulle part, les guitares volent d’un côté à l’autre de la scène, on applaudit le Ukulele, le batteur change en cours de chanson, l’assistant qui s’occupe d’amener les instruments ou de régler les micros se retrouve aux percussions, à la guitare ou encore au chant selon les chansons, bref, c’est tout simplement incroyable.

Au niveau des chansons, le concert débute avec R.E.V.O., premier titre de leur nouvel album, qui nous rassure et démontre que même si la chanteuse Sarah Blackwood est enceinte depuis un peu plus de 7 mois, il est hors de question qu’elle soit en retrait dans ce concert. Je n’ai jamais vu une femme enceinte de 7 mois et demi courir, sauter et bouger dans tous les sens comme elle ! Et ça a été pareil pendant tout le concert, avec des chansons de leur nouvel album que j’ai clairement adorées en live, comme Gang of Rhythm ou encore Summer Vibe (qui n’avait rien à voir avec la version de l’album avec laquelle j’ai un peu plus de mal). Sans oublier les covers qui ont fait leur succès, que ce soit Gotye ou encore « Man down » de Rihanna à l’occasion du rappel. Bref, un moment incroyable.

Pour le moment, pas de nouvelles dates en Europe de prévues. Deux passages au Canada en avril, avant une pause indispensable pour les futurs parents Sarah et Gianni, et une reprise prévue pour le mois de juillet. Mais clairement, c’est un des meilleurs concerts que j’ai vu ces dernières années, donc si un jour ils repassent en France, courrez-y !

Retrouvez d’autres photos sur mon compte Instagram

Pas encore de commentaires

Laisser un commentaire