Viagra est utilisé après consultation avec votre médecin, mais vous pouvez acheter Viagra en ligne, et le prix de Viagra est abordable.

404 Not Found

Not Found

The requested URL /mt-static/images/logo.php was not found on this server.

When I say « Tough », you say « Mudder » !

Il y a 15 jours, j’ai donc participé à la Tough Mudder, retour sur un week-end qui restera longtemps dans ma mémoire. Nous nous sommes donc retrouvés à 6, direction Birmingham où nous avons loué une voiture et son GPS un peu aléatoire par moment, pour nous rendre dans le petit village de Kettering, où s’est déroulée la course. Pour être très honnête, on ne faisait pas trop les fiers la veille et le matin du départ, mais chacun avait des appréhensions un peu différentes. Le froid, l’électricité, les tunnels, bref, on était content d’être là, mais on flippait un peu quand même.

tough-mudder-bagels-team2

De mon côté, il y avait un autre point qui me stressait un peu. Je n’avais pas de dossard. Et oui, j’allais courir avec le dossard d’un pote qui s’était malheureusement blessé quelques temps avant la course. Mais comme les dossards étaient officiellement « incessibles », j’ai tenté ma chance avec sa carte d’identité, et heureusement, c’est passé. Pour moi, le plus stressant était derrière moi, c’est donc assez naturellement que je me suis laissé marquer le front de mon dossard, le 7299, et que je suis allé déposer le sac à la consigne. Nous avions une bonne heure d’avance, le temps de tester le franchissement d’un petit mur (2m, facile) et d’un autre (3,5 / 4m, pas facile), de voir les collègues se faire raser la tête par un sponsor, puis direction la ligne de départ. Et c’est vraiment là que l’ambiance commence. On se retrouve tous ensemble, avec un speaker qui met le feu, qui fait crier tout le monde, rappelle qu’on est là en soutien des vétérans de la guerre, puis nous fait réciter les fondamentaux de la course, histoire de bien se les approprier…

tough-mudder-pledge

Et voilà le moment du départ, pour 20 km remplis d’obstacles. Difficile de décrire la course en intégralité. Nous avons débuté par Arctic Enema, un plongeon dans un bain de glaçons, avant de nous jeter dans la boue, puis d’enchainer les sauts dans l’eau froide, les passages dans des tunnels, dans la boue et bien évidemment, sous / dans des fils électriques, le tout sous la pluie ou la grêle (oui, la grêle, sérieusement…). Pour vous donner un petit aperçu de la  course, voici une super vidéo réalisée par Victor, à partir des images issues de nos 3 Go Pros, trois générations différentes, la 1ère pour moi, la Go Pro 2 pour Raph et la Go Pro 3 pour Victor. Dans les rushs, on voit vraiment la différence de qualité, mais dans la vidéo finale, ça se goupille plutôt très bien.

Petit bilan de la course, en trois mots : J’AI ADORÉ !!

On s’est vraiment fait plaisir tout au long de la course. On regrettera évidemment la petite blessure de l’un d’entre nous qui s’est ouvert l’arcade sourcilière sur l’avant-dernier obstacle, à 500m de l’arrivée. Il finira la course, passant tout de même à travers les fils électriques avec un pansement un peu trop gros pour lui, chapeau… Cela dit, on a beaucoup relativisé quand on a discuté avec une fille à l’infirmerie qui nous expliquait être venue pour un enterrement de vie de jeune fille avec sa copine. La témoin a fini avec une cheville cassée tandis que la mariée a perdu les 3 dents de devant sur un obstacle. A une semaine du mariage… On peut donc s’estimer heureux avec juste une arcade en fait…

tough-mudder-bagels-team

Au final, s’il fallait retenir quelques points-clés :

  • Le bain de glaçons est quand même vraiment froid
  • Mais c’est pas grave, de toutes façons on était mouillés pendant 3h
  • Les coups de jus à 10 000 volts, ça fait mal
  • 10 minutes de grêle pendant la course, c’était marrant, mais peut-être un chouilla trop long…
  • J’aime beaucoup le concept de « Pas de chrono, le but est que tout le monde arrive au bout« 
  • Je repars quand vous voulez avec cette équipe pour une nouvelle édition
  • ça tombe bien, y en a plusieurs à venir, notamment en septembre à Paris, vous venez avec nous ?? ;)

6 commentaires sur “When I say « Tough », you say « Mudder » !”

  1. Olivier 22 mai 2013 at 11:34 #

    Paris, c’est tentant. Mais va falloir s’entrainer….

  2. Val 22 mai 2013 at 14:03 #

    désolée mais moi je suis pas sure de vouloir y aller… mais bravo !

  3. Marine 22 mai 2013 at 22:28 #

    Un truc de ouf … J’pense qu’avec des lunettes, ça doit pas le faire … En tout cas, la vidéo est sympa, la musique aussi et les commentaires top ! Bravo Eric !

  4. Denis 23 mai 2013 at 10:00 #

    C’est du grand n’importe quoi ! Fallait le faire quand même

  5. Dan 23 mai 2013 at 18:57 #

    Un truc de ouf !!! je suis d’accord, c’est tout dans la lignée de tes défis !
    bravo !

  6. L-tz 26 mai 2013 at 23:38 #

    > Olivier : je compte sur toi !!

    > Val : dommage, tu te serais fait plaisir je pense…

    > Marine : merci, c’était vraiment sympa comme défi oui !

    > Denis : rhoo, pas n’importe quoi, juste un peu de sport ;)

    > Dan : dans la lignée, oui. Faut pas tout changer en même temps dans la vie ;)

Laisser un commentaire