Viagra est utilisé après consultation avec votre médecin, mais vous pouvez acheter Viagra en ligne, et le prix de Viagra est abordable.

404 Not Found

Not Found

The requested URL /mt-static/images/logo.php was not found on this server.

Exclusif : une journée dans les coulisses de France Télévisions aux JO

Voilà maintenant une semaine déjà que nous avons l’immense honneur de vivre les Jeux Olympiques avec France Télévisions et son équipe de commentateurs de chocs. En exclusivité, j’ai vécu la journée d’aujourd’hui dans les coulisses de la chaîne. Extraits choisis (garantis presque sans aucune exagération) :

france-televisions

7h du mat : réunion des équipes.

Daniel Bilalian (67 ans) : « Les mecs, on a les retours du service de presse. Les retours sur les nouveaux médias sont super bons, notamment sur Touittaire où notre popularité est au top. Quand on regarde les termes les plus souvent cités, on voit « Médaille, Bravo, nuls, commentateurs, zéro, pourris, vieux ». Je crois que c’est clair, les mecs disent bravo aux commentateurs, car malgré des athlètes nuls et une météo pourrie, on arrive quand même à parler de médaille. Y a juste pour le mot vieux qu’on n’arrive pas à savoir ce qu’ils veulent dire, mais on travaille dessus. Bref, faut continuer comme ça ! On a quoi ce matin ? »

Lionel Chamoulaud (54 ans) : « Y a le Super G femmes, mais je sais pas si c’est du ski de fond ou du ski alpin… »

Patrick Montel (60 ans) : « Ah oui, c’est génial le Super G femmes, on a une médaille avec Marie Marchand Arvier, c’est sûr ! »

Lionel Chamoulaud : « Ok, on va regarder ça, juste après une petite page de réclames »

8h00 : départ du Super G

Patrick Montel à Luc Alphand : « Vas-y Lucho, si tu vois Marie, dis-lui bravo pour sa médaille d’argent ! »

Luc Alphand : « Arrête de déconner, elle est pas encore partie, tu peux pas faire le même coup à chaque fois ! »

Marie Marchand Arvier tombe après 3 portes

Luc Alphand : « Une mauvaise faute d’intérieur, on voit bien que… »

Gérard Holtz l’interrompant : « Arrête avec tes analyses techniques, on s’en fout. Chope une interview de Marie, on n’a encore fait chialer personne aujourd’hui, faut qu’on s’y mette »

Jérôme Alonzo : « Moi, moi, moi les gars !! Je veux y aller !! Je comprends rien au ski, mais j’ai déjà réussi à faire pleurer Perrine Laffont, je veux y aller !!! »

Tous : « Ta geule ! »

Daniel Bilalian : « J’ai failli oublier, c’est l’heure de la pub »

9h30 : épreuve de short-track féminin

Lionel Chamoulaud : « Bon les gars, comme on sait pas trop quoi faire là tout de suite, on va aller voir Nelson ! »

Nelson Monfort (60 ans) : « Merci Lionel, c’est FOR-MI-DABLE de se retrouver ici pour cette MAGNIFIQUE épreuve de Short-Track dans cette patinoire INCROYABLE. On remercie d’ailleurs les réalisateurs russes de nous permettre d’avoir de SU-PERBES images aujourd’hui. On voit bien les formes généreuses toutes en courbes de nos EXTRA-ORDINAIRES athlètes ! »

Lionel Chamoulaud : « Ah oui, effectivement, ça n’a pas encore commencé, on revient dans 5 minutes du coup, juste après les réclames »

Patrick Montel : « Nelson, la langue française merde ! Tu vas arrêter tout de suite avec tes anglicismes, c’est insupportable ! » (Voir ici)

Nelson Monfort : « Nous revoici dans cette FA-BU-LEUSE patinoire pour suivre cette épreuve de « patinage de vitesse sur piste courte »… « 

Philippe Candeloro : « Salut Nelson, dis-moi, comment tu l’as trouvé ma blague hier ? A la Saint-Valentin, si elle te tient la main, vivement la Sainte-Marguerite ! (Véridique, sic) Elle était top, non ? J’espère que t’es en forme aujourd’hui, parce que moi, avec toutes ces combinaisons moulantes, je suis déjà sacrément excité ! »

Daniel Bilalian : « Malheureusement, on va devoir vous quitter, c’est l’heure de la pub… »

11h30 : relais de ski de fond féminin

Patrick Montel : « Cette fois ça y est, les françaises sont bien. On est 4èmes dans ce dernier relais, je vais féliciter les filles pour leur médaille ! »

Gérard Holtz (67 ans) : « Dites les gars, ça vous dit qu’on refasse comme hier avec Cologna ? On coupe la retransmission au moment de l’arrivée ?? »

Daniel Bilalian : « En parlant de ça, ça fait 20 minutes sans pub les gars, ça va pas du tout !! »

13h45

Gérard Holtz : « Bon, il n’y a que du patinage de vitesse, mais comme j’en ai marre de voir Nelson, on va passer à autre chose. On va tenter la pétanque, ça vous dit ? »

Lionel Chamoulaud : « En hiver, ça s’appelle le curling je crois »

Gérard Holtz : « C’est ce que je voulais dire, pétanque, curling, c’est la même chose. On a qui pour commenter ça ? »

Lionel Chamoulaud : « Y a Patrick Montel, mais comme on n’a pas de français qualifié, ça va pas être possible… »

Patrick Montel : « De toutes façons, curling, c’est pas française comme nom de sport, je refuse de commenter ça moi. Vive la francophonie ! « 

Gérard Holtz : « Ah si, je sais, on va prendre le jeune là, celui qui ressemble à Didier Roustan, on va lui demander de faire ça. Mais bien par contre, faut qu’il nous fasse vibrer !! »

Le commentateur dont je n’ai pas le nom (60 ans environ) : « Et bien justement, je voulais vous montrer ce match incroyable entre le Canada et la Grande-Bretagne. On est dans la dernière manche, avec un suspense insoutenable. Les britanniques sont menés d’un point, mais ils ont le marteau, vous savez, la dernière pierre. Quel suspense Gérard, c’est magique de vivre des instants de sport comme ça »

Gérard Holtz : « Euh, je regarde pas ton truc, c’est chiant là, démerde toi »

Le commentateur dont je n’ai pas le nom : « Je vous le disais, il se passe toujours quelque chose. Là, le canadien vient de lancer la pierre, et de prendre le point. Et maintenant, l’écossais lance sa pierre. Il prend le point également. Quel suspense. C’est très technique comme sport, je comprends pas tout mais c’est très technique. Et là, le canadien prend un temps mort. Je sais, ça ralentit le jeu, c’est un peu chiant, mais c’est parce qu’il y a trop de suspense. […] Le Canada prend le point. C’est aux britanniques de jouer. Ah, temps mort. C’est vraiment long là, mais quel suspense Gérard, quel suspense. Et voilà, le britannique joue. Mais ça ne suffit pas, et le Canada, sans surprise, remporte ce match. Quel suspense, c’est vraiment un sport incroyable, on devrait en diffuser plus souvent… »

Gérard Holtz : « Merci, c’est effectivement super de voir tous ces sports sur France Télévisions. Notre chaîne est géniale. D’ailleurs, pour fêter ça, je vous propose une page de publicité. »

15h30 : Russie – Etats-Unis en hockey sur glace

Gérard Holtz : « C’est donc le moment de rejoindre le plus jeune d’entre nous pour voir le match de hockey, Thierry, c’est à toi ! »

Thierry Adam (47 ans) : « Merci les gars, je suis en pleine forme. Ce soir, les américains pourront aller manger des hamburgers, car leur gardien Jonathan Quick fait un très bon match (véridique, sic). »

Philippe Candeloro : « Normalement, les blagues pourries, c’est moi, donc tu arrêtes tout de suite ! »

Thierry Adam : « Et on reprend tout de suite le match, avec un Power Play pour les américains à 5 contre 4 »

Patrick Montel : « Mais bordel, vous allez parler FRANCAIS ??? »

Thierry Adam : « Pardon, donc on retrouve les Etats-Unis pour un jeu de puissance de 2 minutes, et ça fait but !!!! Les américains passent devant !! »

Gérard Holtz : « On va profiter de ce temps mort pour faire une page de pub ! »

 

Voilà, je m’arrête là, mais vraiment, vraiment, Merci France Télévisions pour ces commentaires incroyables. Et surtout, surtout, merci pour votre live Internet qui permet de voir toutes les épreuves sans vos commentaires ni pubs, c’est MAGIQUE !

Et sinon, pour vraiment suivre les Jeux Olympiques de façon très sympathique, je vous invite à suivre le compte Twitter Esprit Glisse !

Pas encore de commentaires

Laisser un commentaire